Lopburi : ville des singes

Lopburi est à quelques heures de Bangkok et elle vaut le détour. Sa particularité ? De mignonnes têtes poilues ont choisi la ville pour y vivre… Et si ces petits singes ne plaisent pas forcément aux résidants, il faut avouer qu’on n’est pas déçu de visiter Lopburi pour sa singularité.

AUX PORTES DE LOPBURI

"Aujourd'hui les singes se sont appropriés la ville"

Voilà ce que je lis dans le Lonely Planet, dans le train qui me mène à Lopburi, avant de reprendre un train qui me mènera à Ayutthaya puis à Bangkok. C’est donc timidement que l’on s’aventure dans la ville. Comme à notre habitude, la découverte de la ville ne se fait pas sans la visite des temples. Mais trop impatientes de voir les scènes de vie qui s’offriront à nous, nous avançons vers Prang Sam Yot, le temple le plus célèbre de la ville, autour duquel s’agitent des groupes de singes.

Par chance, on tombe d’abord sur de tout petits groupes, plutôt calmes. On dirait presque qu’ils sont « polis ». Ils vaquent à leurs occupations sans trop se préoccuper de nous savoir à quelques mètres… puis à quelques centimètres. D’ailleurs, ils sont plutôt photogéniques.

Les singes de Lopburi
Lop Buri, les petits singes

Et plus nous avançons, plus les cris des macaques se distinguent. Certains courent sur les fils électriques, et se tortillent pour accomplir leurs acrobaties, d’autres s’y accrochent et font pendre leurs tout petits corps dans le vide. Au détour de la rue principale qui mène au temple le plus célèbre, une scène de rue à peine croyable : les singes ont envahi le trottoir, les rues. C’est aux piétons et aux automobilistes de s’adapter à leurs faits et gestes. Il faut le voir pour le croire.

3 petits singes à Lopburi
Les singes de Lopburi
Jolis singes de Lopburi

Le temple est littéralement envahi par les macaques, qui n’hésitent pas à grimper sur notre sac à dos. Ils sont plutôt effrontés et les touristes sont beaucoup plus craintifs qu’eux. Les singes les plus vifs sont concentrés autour du temple. Des mini-commerces de nourriture pour les singes se sont développés. Ces petits êtres savent donc où trouver de la nourriture lorsqu’ils ont faim. Mais si on s’éloigne un peu du temple, le comportement des singes change totalement : ils ont l’air plus serein et nous remarquent à peine. Je n’ai passé q’une demie journée à Lopburi, pour voir ce spectacle naturel aussi improbable qu’attendrissant, et j’ai trouvé ça suffisant. Mais comment ne pas avoir envie d’y retourner ?

"Et vous ? Vous iriez ?"

Lopburi : Prang Sam Yot

OÙ BOIRE UN VERRE ?

Lopburi
Lop Buri Prang Sam Yot

Wake Cup Cafe @Lopburi
3/3 Phraya Kamchat Road
Tha Hin, Lop Buri 15000, Thaïlande 

(Bonne adresse où l’on peut déguster des thés frappés)

Petit singe à Lopburi

5 réflexions sur “Lopburi : ville des singes”

  1. Oh j’adore ! Pour une fois que ce sont les animaux qui envahissent et « gênent » les humains et non l’inverse… :-) Mais ça ne m’étonnerait pas que la plupart se fassent écraser ou maltraiter par les humains…

  2. Bonjour,
    Comment t’es tu rendu à Lopburi? Car je serai à Kanshanaburi et ne sais si je suis obligée de retourner sur Bangkok… Est-ce que le trajet est loin depuis Bangkok? Effectivement je comptais y passer une journée (en comptant le trajet).
    Merci de ta réponse.

    PS : de très belles images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page