Carnet de voyage andalous

Andalusia. Ton nom chante en moi comme une promesse poétique. Une promesse d’aventure, d’évasion, de rêverie. Andalusia, tu sais, c’est toi qui m’a donné pour la première fois l’envie de prendre la route, et la reprendre aussi…

Le voyage imprévu

L’Andalousie marque un grand tournant dans l’histoire de la road tripeuse en herbe que je suis. Loin de me douter que ce voyage animerait en moi des envies soudaines d’aventures et de liberté, on a pris la route un été, sur un coup de tête.

— "On irait pas à Séville ? Y a des offres en ce moment."
— "Oh mais si !" 

Nous voilà donc partis, pour l’Andalousie. D’abord en stop, puis en covoiturage. Un certain penchant pour une cadence plus douce, pouvoir sentir la route qui se déroule. Avaler les kilomètres, et se rapprocher du but. Le voyage lent permet d’apprécier toute la poésie du voyage.
D’abord partis pour Cadiz puis à Séville, nous nous sommes enamourés pour l’Andalousie. Sa chaleur et ses sourires francs, ses odeurs, et son accent chantant.

La rencontre avec Cadiz

Cadiz, c’est l’architecture d’inspiration maghrébine, les coupoles, le blanc vif des façades.
Et c’est aussi un arbre imposant qui se dresse sous mes yeux. Il porte la ville toute entière, ce géant majestueux.
Son tronc semble comme emmêlé. Comme si le poids de toutes ces années le rendait plus complexe et mystérieux.

Dormir chez l'habitant

J’ai eu la chance inouïe de dormir au sein du Palacio de Cadiz. Il a été entièrement refait depuis mon séjour, aménagé en appart-hôtel, si j’en crois ce que j’ai trouvé sur Internet. Ça me rend un peu triste. Il était si beau le Palacio… Un peu défraichi c’est sûr, mais il portait en lui le charme de l’Andalousie. Des couleurs vives mêlées aux pastels, des dorures, des volutes et cette peinture écaillée. Ces murs qui vivent au gré des années.

Visite guidée dans le passé →

Je me sens finalement privilégiée.
J’ai eu la chance d’y séjourner grâce à une amie à moi, en année Erasmus à Cadiz. El Palacio était à l’époque un restaurant au rez de chaussée, et un joyeux dortoir pour étudiants en étage…

Et j’ai même pu découvrir les toits du vieux palace, photogénique par sa singularité, sa désorganisation… et en immortaliser le moment.

Qu'est ce qu'on mange ?

-- Petit dej' typique --

Le matin, pour un petit déjeuner typique, on a le choix : pain frotté à l’ail, huile d’olive et purée de tomates (appelez le pan con tomate) ou churros à tremper dans un véritable chocolat chaud.

Et ça part directement dans les hanches, on fera de l’exercice en rentrant !

Cuisiner local

Ah! La cuisine espagnole. J’en raffole, j’en redemande. Mangeons des tapas midi et soir! À Cadiz nous avions « le luxe » d’avoir une cuisine. Et comme partout lorsqu’on voyage, on s’est rué sur les marchés pour pouvoir dénicher des produits locaux, discuter avec les maraîchers, et tenter de cuisiner « comme là-bas ». On a essayé en tout cas…

¡ Tapas !

Sinon, on s’est évidemment régalé en terrasse, au soleil en plein été. Le bonheur simple de déguster un zumo de naranja bien frais juste pressé, un tinto de verano, une sangria ou une bonne cerveza accompagné d’une farandole de tapas.

Promenade

J’ai quelque chose avec les ruelles, les façades. À chaque pays que je traverse, j’ai ce besoin obsessionnel de photographier les pavés, les rues, les portes et les patios. Je ne sais pas si les murs ont des oreilles, mais je trouve qu’ils ont des histoires à raconter.

On a d’abord déambulé dans le vieux Cadiz pour — devinez quoi — nous perdre dans les ruelles (vous commencez à bien me connaître). Oui car pour moi il faut se perdre pour apprivoiser un lieu. Repasser plusieurs fois dans une allée au détour d’une impasse. Souvent, on fait de belles découvertes qu’on aurait pas trouvé, même en cherchant bien. On tombe sur des scènes de rues improbables, ou des environnements si beaux qu’on dirait presque des tableaux.

On s'arrête à la plage ?

Visitez la plage et le port de Cadiz.
Goûtez à l’océan et baladez vous les pieds dans le sable!
La plage de Cadiz offre un très beau coucher de soleil.

"LE SAHARA ETAIT UNE MER. L'OCEAN EST TOUJOURS UN DESERT."

Sylvain Tesson

Et puis Séville. En coup de vent.

Nous nous sommes promenés dans Séville pendant 2 jours, pour arpenter ses ruelles, grignoter quelques tapas…
J’ai découvert une Séville intimiste, loin de l’idée de la grande ville que je m’en faisais. Une belle surprise donc, de déambuler dans cette ville qui sentait l’orange.

L'Andalousie est si belle dans son habit rouge et jaune.

Toutes les photos ont été prises à Cadiz, Tarifa et Séville.
J’espère que ce carnet de voyage andalous vous a plu!

8 réflexions sur “Carnet de voyage andalous”

  1. Bien bien cet air andalou,

    on sent le rythme tapas, soleil, farniente ….

    ce n’est pas les voyages du C L L / visite, dejeuner, visite, diner, et quelques apéros !!!

  2. Ton carnet de voyage est super bien fait, j’adore comme tu mets en place tes articles et photos ♥ Tu m’as donné envie de partir sur un coup de tête aussi, car ce sont souvent ces voyages qui font partis des meilleurs souvenirs! Avec mon copain aussi quand on visite un endroit on adore visiter au hasard, quitte à se perdre, et ça nous amène toujours vers des endroits intéressants :-)
    Bisous !

  3. La plus belle région d’Espagne! J’ai jamais poussé mes séjours andalous jusqu’à Cadix mais votre récit m’en donne envie. D’habitude je me contente du triptyque Grenade, Seville et Cordoue.

  4. Marie Monique BIANCHI

    Bonsoir Amélie,

    J’espère que vous allez bien -j’ai découvert vos coordonnées dans le très inspirant magazine « Simply things ».
    Nous préparons avec deux amies un weekend prolongé à Séville le dernier weekend de septembre – nous avons déjà nos billets d’avion et attendons confirmation pour la location d’une villa via AirBnB.

    Il nous reste donc à organiser notre programme de visites – par hasard connaissez-vous un historien d’art parlant anglais ou français pour la visite et l’histoire de la vieille ville ? sinon je verrai avec l’office du tourisme local.

    Merci beaucoup. Bonne soirée et bravo pour vos carnets de voyage qui donnent envie de partir encore ….

    Marie Monique

Répondre à Boris Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page