Journal

Repartir en voyage

Voilà quelques semaines que je me fais rare sur les chemins de voyage… Les articles en attente se bousculent au portillon, les idées grouillent, tandis que le temps manque. À défaut de vous raconter un voyage dans les règles poétiques, j’avais envie de vous livrer plutôt une réflexion de voyageuse aujourd’hui, peut être un peu plus personnelle qu’à l’accoutumée !

Il y a quelques temps, je terminais mes études de communication. Des études passionnantes, que j’ai adoré, dans lesquelles je me suis éclatée. J’y ai découvert toutes les facettes de la comm’. Ce qui me plaisait, ce que j’avais en horreur : des ficelles du marketing au graphisme, j’en ai appris des choses. Et puis il y a quelques mois, mon amoureux s’est lancé dans la folle aventure de l’entreprenariat. Un projet mûri pendant plus de 2 ans, qui a éclôt en Février. Après l’avoir aidé a monté ce projet fou, je ferai partie intégrante de l’aventure le 1er juin ! Un tournant de vie hyper excitant. À cet effet, je me lance moi même dans la photographie en tant qu’indépendante. Les chemins de voyage m’ouvrent des portes folles, notamment en termes de propositions de collaboration pour des photos (professionnelles & pour les particuliers). Mon côté créatif va pouvoir s’épanouir pleinement et je ne vous cache pas que j’en suis plus que ravie. J’ai cherché du travail pendant 6 mois, écumé quelques entretiens et je me suis demandé ce que je voulais vraiment… Sans aucun doute, la liberté. Celle de pouvoir voyager, partir sur un coup de tête, avoir du temps… Ce sont pour moi d’énormes privilèges qui, quand ils sont associés à l’accomplissement, à l’acheminement d’une passion ne peuvent que rendre heureux ! Mais bref, je m’égare un peu !

Si monter sa propre entreprise (+ 1 statut AE en parallèle) est une expérience pétillante et extrêmement excitante, elle n’en est pas moins tueuse de temps. Pire même. Entre les formalités administratives et les projets clients qui n’en finissent pas de grandir, j’ai peu de temps à accorder au blog – chose qui me contrarie, car cet espace est pour moi une bouffée d’air frais, une invitation au voyage à laquelle je prends beaucoup de plaisir à vous initier. Seulement voilà, recenser des récits, reprendre ses carnets et retrouver les mots justes, prendre le temps de sélectionner les photos, sont un véritable travail et je manque cruellement de temps pour m’y atteler. Et vous vous en doutez, j’en ai encore moins pour voyager, ou ne serait-ce que pour projeter un voyage. Nous avons pourtant bien un projet en tête mais je me demande si il pourra se concrétiser dans les temps. Affaire à suivre…

Aujourd’hui j’avais envie de vous faire part de mon envie de voyager, de traverser les frontières. À quand le prochain départ ? Si je ne peux malheureusement pas répondre à cette question pour le moment, mon esprit de contradiction me renvoie toujours et inévitablement à cette problématique… Alors je rêve, de destination lointaine. Le grand rêve qui me suit depuis un moment, c’est le Sri Lanka. J’ai envie de le parcourir de fond en comble. En long, en large et en travers… Parcourir ses champs de thé, prendre le train et traverser le pays en entier, me perdre dans les temples ou sur quelques plages paradisiaques. C’est le voyage qui habite mes pensées et il me tarde tellement de pouvoir m’y rendre ! Un de ces grands voyages qui vous prend au tripes et ne vous quitte jamais… La satisfaction que m’apporte mon travail au quotidien est non négligeable, mais ce travail, je le vois aussi comme un moyen de me permettre d’atteindre d’autres objectifs à long terme, comme par exemple voyager en travaillant ou tout simplement pouvoir voyager plus longtemps ou encore quand je le veux. Repartir en voyage est donc un objectif constant et je pense ne pas être la seule à avoir ce but niché dans un coin du coeur.

J’avais aussi envie de vous faire part de mon désir d’instaurer des articles un peu plus spontanés et frais sur les chemins de voyage. Parfois, je me dis que ce type de réflexions peut parler à beaucoup d’entre nous et si elles sont utiles ou qu’elles appellent à l’échange, je trouve ça super de pouvoir les partager ici !

– clichés de voyage d'une Thaïlande sauvage

Et vous, si l’on vous proposait de partir n’importe où dès demain, ce serait où ?

1

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply Delphine Allory 19 mai 2016 at 12 h 32 min

    Comme je te comprends… Cette envie de liberté j’y travaille depuis trois ans, c’est pourquoi j’ai décidé de tout plaquer, vendre la maison et partir… Au départ je pensais tour de monde, puis mon côté raisonnable m’a dit  » va là où tu te sens bien, respire, et attends les opportunités qui s’offrent à toi. » C’est pourquoi comme tu le sais je pars à Tenerife en juillet :) Delphine

  • Reply Aurélie 19 mai 2016 at 13 h 42 min

    J’aime bien ce article spontané, je ne peux que t’encourager à continuer ! En tout cas moi aussi j’aimerais pouvoir partir en voyage quand bon me semble et être libre mais pour l’instant je n’en ai pas le courage, j’ai besoin de savoir que j’ai un job stable à côté qui me permet de pouvoir accepter que les partenariats qui me plaisent sans avoir le stress de savoir comment je vais payer mon loyer.

    Si avec mon Rital on décide de vivre en Italie, cela sera peut-être le moment pour me reconvertir, surtout que je ne pourrai pas faire le métier que je fais aujourd’hui à l’étranger (je suis juriste en droit des affaires).

    En tout cas si je pouvais partir où bon me semble sur un coup de tête ça serait très certainement découvrir le pays de mon grand-père : le Vietnam !

  • Reply Traces de Voyages 19 mai 2016 at 15 h 30 min

    J’ai adoré lire ton article! Super idée que l’entreprenariat avec ton copain, nous y pensons également avec le miens. Je te souhaite de tout cœur que votre projet vous permettre de vivre de belles expériences à l’étranger. Le Sri Lanka me plairait beaucoup à moi aussi, ça a l’air tellement beau…

  • Reply Andréanne 19 mai 2016 at 17 h 17 min

    Je rêve du Japon! Au printemps pour les cerisiers en fleurs, en hiver pour skier dans les « pillows », je rêve du Japon pour son architecture, sa nourriture, ses paysages, ses villes électriques …
    Bravo pour ce nouveau cap & plein de bonnes choses pour la suite :)

  • Reply Bertilia 19 mai 2016 at 22 h 21 min

    Moi aussi je rêve de voyager . Mais j’ai 6enfants et faire 300 km est un calvaire. Alors on attends qu’ils grandissent un peu. Profites en maintenant, tant que tu es jeune !!

  • Reply Julie 20 mai 2016 at 8 h 46 min

    super article, bonnes résolutions; à suivre comme tu dis

  • Reply Anaïs 20 mai 2016 at 15 h 06 min

    Hihi c’est l’histoire de ma vie, et honnêtement c’est probablement l’histoire de la vie de tous les amateurs de voyage qui travaillent ou étudient..! Ça fait du bien de lire cela, on se sent moins isolé dans ce sentiment, cette envie et même ce besoin d’évasion, de sensations fortes et de sentiments profonds. Moi, ce qui me fait vibrer en voyage, ce qui me « prend aux tripes » comme tu dis, c’est l’émerveillement, à chaque fois. Quel que soit l’endroit. Il y a toujours quelque chose de fort qui se passe en moi, devant la beauté de cette terre et de ses habitants.

    Et si je devais partir tout de suite, je ferais mon sac pour Cuba ! ;)

  • Leave a Reply